audio
micassetteaudio

Formats également acceptés :

Cassettes DCC, DAT, Minidisc, CD

tarification

9.00€ par cassette audio / 0.50€ la minute de bande magnétique

Supports numériques non inclus mais disponibles sur demande.

informations

La bande magnétique (1950)

Elle a permis aux programmes radio, qui jusqu’alors étaient diffusés en direct, d’être enregistrés pour une diffusion ultérieure. En France, ses premières utilisations remontent aux années 1940–1950, dans les studios de la RTF – Radiodiffusion Télévision Française — en remplacement des disques 78 tours. 

La cassette analogique (1987)

La cassette est encore un support bien vivant, malgré ses plus de 30 ans d’âge. Économique, très répandue, pas fragile… Le principal usage est la réalisation de compilations et l’enregistrement d’émissions de radio. On peut aussi la laisser à la portée des petits enfants pour écouter leurs musiques. La qualité audio est à présent complètement dépassée.

Le MiniDisc (1992)

Très utilisé autrefois par les professionnels du théâtre et par les amateurs d’enregistrement sur le terrain, le MD est aujourd’hui supplanté par l’encodage numérique qui augmente considérablement sa capacité et améliore la qualité audio à l’infini.

Le Hi-MD (2004)

Le format HI-MD a été introduit par Sony en Janvier 2004. Il a offert un second souffle au format MD en étendant sa capacité à 1 Go/disque soit 45H* de musique. Le support amovible a la même dimension que le MD classique.

La cassette DAT (1987)

Le format DAT était un standard pour les professionnels du son. Il offre une qualité supérieure à celle du CD audio (fréquence d’échantillonnage de 48 kHz au lieu de 44,1 kHz). Les modèles professionnels ont, en plus, des entrées/sorties symétriques sur prise XLR. Même si les lecteurs deviennent plus rares et sont souvent remplacés par des enregistreurs sur disque dur, le DAT reste encore un bon support pour la prise de son stéréo professionnelle.

Le CDR-RW enregistrable (1980)

Le CD enregistrable 1 fois (CD-R) ou plusieurs fois (CD-RW) peut stocker des données, du son au format CD-Audio (70 minutes) ou au format MP3, soit de nombreuses heures de musiques pour un coût dérisoire. C’est le support d’archivage et de diffusion idéal et économique. Les lecteurs de CD ont tendance à disparaître au profit des enregistreurs de DVD. Seuls les modèles professionnels resteront à brève échéance.

Les formats informatiques

Les formats de codage de son se sont beaucoup développés avec Internet. On les retrouve sur les baladeurs : MP3, WMA mais aussi sur certains téléphones et enregistreurs numériques portables. Ces formats optimisent considérablement la taille des fichiers. La qualité de la compression est très bonne et permet des temps d’enregistrement extrêmement importants. Tous dépend de la capacité de l’appareil et de la qualité d’encodage numérique.

La cassette DCC (1992)

Elle se présente extérieurement sous le même format que l’ancienne minicassette. On l’appelait communément cassette compacte digitale.

DSC01543