Format Cassettesvideo2
tarification

Pour tous les formats : 9.00€ par cassette puis 7.00€ à partir de 10 cassettes

Supports numériques non inclus mais disponibles sur demande.

informations

Le U-Matic

Créé en 1969, le U-matic est un format professionnel qui permet l’enregistrement d’images avec une résolution de 260 points/ligne. Cette résolution est améliorée avec les évolutions BVU, puis BVU SP. C’est durant plusieurs années le format de reportage télévision par excellence avant d’être détrôné par le Betacam en 1983. De nombreuses institutions et sociétés l’ont utilisé et, à ce titre, l’U-matic représente un patrimoine audiovisuel non négligeable. Cependant, il semble avoir du mal à résister aux dommages du temps, à l’opposé du Betacam plus robuste mais plus récent.

Le Betamax

Créé en 1975 par Sony, le format Betamax est un des premiers formats de cassette vidéo grand public équipé d’une bande 1/2 pouce (1,27cm). En concurrence avec les cassettes VHS, malgré une meilleure qualité, il ne convainc pas les consommateurs surement à cause de cassettes d’une durée plus courte que les VHS. Sony annonce officiellement l’arrêt de la production en 2015. Ce format ayant assez peu séduit les foules à son époque, il est donc difficile aujourd’hui de trouver des appareils en état de fonctionnement.

Le VHS

Sortie en 1976, la cassette VHS de JVC est la cassette vidéo la plus commune au monde. Malgré une qualité réputée inférieure aux formats concurrents Betamax et V2000, la cassette VHS s’impose au grand public grâce à un coût moindre et l’adoption de ce format par les grandes compagnies de production. Avec le temps, plusieurs évolutions de la VHS verront le jour avec plus ou moins de succès, comme le S-VHS qui améliore la résolution, le W-VHS qui est la version haute définition de la VHS ou bien le D-VHS qui permet jusqu’à 40h d’enregistrement par cassette en numérique.

Le V2000

Proposé en 1979 par Philips, ce format apporte d’importantes innovations comme la cassette double face et le suivi dynamique de piste vidéo. La qualité d’image surpasse de loin ses concurrents Betamax et VHS, mais arrivé trop tard sur un marché déjà occupé par la VHS, le V2000 ne se fera pas une place et cessera d’exister en 1988.

Le VHS-C

En 1982, JVC sort son premier camescope enregistrant sur cassette VHS-C, une miniaturisation des cassettes VHS « standard ». Les cassettes VHS-C peuvent se glisser dans un adaptateur qui permet de les lire dans un magnétoscope VHS normal. Ces cassettes durent en général 30 ou 45 minutes. Plus tard, comme pour la VHS, une amélioration verra le jour sous la forme du S-VHS-C pour apporter une meilleure résolution.

Le Betacam

Successeur du format U-Matic pour les professionnels, le format Betacam de Sony se présente en 1983 sous la forme d’une cassette à bande 1/2 pouce comme le VHS. Les cassettes Betacam se présentent en 2 tailles, les petites pour les caméscopes et les grandes pour les magnétoscopes de régies. Les magnétoscopes peuvent lire les 2 tailles de cassettes. Les cassettes seront ré-utilisées pour le Betacam SP , le Digital Betacam et le Betacam SX.

Le Video 8

Aussi appelé le V8 ou le 8mm, le format Video8 de Sony voit le jour en 1985. Censé concurrencer les formats VHS et Betamax dans nos salons, grâce à des bandes pouvant aller jusqu’à 120 minutes dans un boitier compact, le Video8 ne parvint pas à ses fins malgré un succès sur le marché des caméscopes. La cassette fut réutilisée pour les formats Hi8 puis pour le Digital8 (D8).

Le DV

En 1995, la cassette DV devient le nouveau format de référence pour les caméscopes. Il s’agit d’une cassette numérique qui enregistre l’image avec une résolution de 720 x 576 pixels en PAL. Il existe 2 tailles des cassettes, le DV et le MiniDV. Comme pour les autres formats, cette cassette aura droit à différentes versions avec le DVCAM ou le DVCPRO dans le domaine professionnel. Plus tard viendra la version haute définition HDV toujours sur la même cassette.